Chökhor Ling

Édito

au-dessus du portique d'entrée
La maison du cœur spirituel

Croyants ou incroyants, laïques ou monastiques, tous les êtres aspirent au bonheur quelles que soient leurs manières de le voir et de le penser. Le monastère est la maison de l’âme, le lieu concret où l’esprit de chacun, tel un oiseau migrateur, vient poser les secrets de son voyage au creux du silence salvateur.

Chökhor Ling est la maison du cœur spirituel, ses portes s’ouvrent sur la liberté d’être dans le respect des valeurs humaines et de l’élévation de la conscience vers sa plus pure réalité.

L’Amour et la Sagesse du Bouddha sont les témoins d’un bonheur qui s’apprend, se cultive et s’applique en toutes circonstances au quotidien.

Belle nouvelle saison à toutes et à tous !

Chökhor Ling
par le Très Vénérable Mogchok Rinpoché en septembre 2012
Stupa éclairé à la tombée du jour