Chökhor Ling

Humanitaire

Il y a un moment dans la vie où l'on découvre au fond de son cœur
quelque chose que l'on va mettre au service des autres.

Depuis 2008, l'association Chökhor Ling soutient activement les enfants du village de Detsa dans le Tibet oriental et toute sa communauté.
À ce jour, notre association a accompli ses engagements tels que la participation à la reconstruction du monastère, les fournitures du matériel de cuisine, literie et approvisionnements de médicaments, l'organisation de trois repas complets par jour destinés aux 80 enfants du village, la mise en place correcte de la nourriture et des soins médicaux, l'institution des éléments scolaires de base et les besoins des moines résidents en charge des enfants : la situation est à présent stabilisée. En ce qui concerne Detsa, la mission de Chökhor Ling est désormais accomplie.

Février 2015 : une nouvelle mission commence

Notre association à vocation humanitaire se tourne désormais vers d'autres centres d'intérêts dont l'urgent besoin d'aide est évident. Ainsi, en partenariat avec l'association Kun Phen Ling créée par le Vénérable Tenzin Penpa, nous rejoignons dès ce mois de février la cause des enfants tibétains du village Tenzingang situé dans l'Arunachal Pradesh, un état isolé du Nord-Est de l'Inde.

Nous venons de nous engager à prendre en charge le fonctionnement d'un bus de ramassage scolaire permettant à 25 enfants d'être conduits à leur école et de suivre une scolarité régulière. Ce qui représente 2000 € de base par an.

La pauvreté qui règne dans ce village de réfugiés tibétains est intense. Totalement isolé du fait de sa situation retranchée dans les montagnes himalayennes, ce village est abandonné à des conditions d'existence impossibles à imaginer par les Occidentaux bien pourvus que nous sommes. L'aide envisagée qui leur permettrait d'en sortir pour une part, serait de leur acheter des vaches laitières. Une vache pourrait aider deux familles à vivre plus convenablement. Les vaches les plus adaptées à la situation géographique du village et à la rentabilité en termes de litres de lait, sont les vaches suisses dont le monastère de Gyüto a déjà quelques têtes et pourrait nous aider à nous en procurer. Il sera nécessaire d'organiser un espace d'étables qui garantira leur sécurité. La situation très verdoyante et bien arrosée de cette région assurera leur nourriture. Pour devenir autonomes et améliorer considérablement leur mode de vie, les familles ont besoin de 20 vaches dont l'unité représente 1000 €.

Acheminement des dons : sur place à Tenzingang, des correspondants tibétains amis (Tashi Tsering, secrétaire du monastère Gyutö de Tenzingang et les moines du monastère Gyutö) servent d’intermédiaires et sont les garants du bon emploi des dons que nous envoyons.

Nous faisons donc appel à toutes les bonnes volontés qui accepteront d'aider ces enfants et leurs parents. La vocation première d'un bouddhiste est de se préoccuper de soulager la souffrance où qu'elle soit, et le sens de l'existence pour tous, bouddhistes ou non, réside en ce partage qui n'est au fond qu'une preuve d'amour et d'humanité authentique.

Vos dons sont donc les bienvenus quels qu'ils soient. Vous pouvez les adresser à l'ordre de : Chökhor Ling. À l'adresse suivante : Monastère Chökhor Ling, 4 Roufflac, 86310 Haims. Puisse votre générosité contribuer à l'extinction des souffrances et à l'établissement du bonheur pour tous autant que pour vous-mêmes.

Notre mission de 2008 à 2014 :

L'association Chökhor Ling placée sous la bienveillante autorité spirituelle du Très Vénérable Mogchok Rinpoché et des Vénérables D. Gelek Drölkar et Gelek Chödzom, a pour mission de soutenir et d'aider les enfants du Tibet et particulièrement les enfants moines et les handicapés résidant à Detsa dans la région du Kham au Tibet oriental.

Ces enfants souffrent du dénuement, de l'isolement géographique, de la malnutrition, du manque de soins et d'éducation. À la charge des moines du monastère de Detsa soumis aux mêmes difficultés, les conditions d'existence restent précaires sans l'apport d'une aide extérieure. La vie au monastère permet à ces enfants issus de familles très pauvres, de trouver un encadrement et une protection pour construire leur avenir.
Votre soutien offre l'aide essentielle qui est le sentiment de sécurité et la réponse aux besoins immédiats.
• Nourriture correcte trois fois par jour
• Couvertures, etc.
• Soins médicaux et médicaments
• Éducation

Les dons sont une bonne manière de soutenir les enfants et le monastère dans l'organisation des besoins urgents, mais également pour l'établissement de structures scolaires et médicales.
Savoir qu'à l'autre bout du monde quelqu'un pense à lui et lui tend la main fait briller dans le cœur de l'enfant le soleil de sa vie.