Chökhor Ling

Archives

Spectacle donné le 13 octobre 08 au Théâtre de l'Atelier à Paris Edito de mai 09 Edito de janvier 09 Edito de septembre 09

Édito 2020 - Parcourir le chemin

La vie n’a de sens qu’au travers du partage entre tous et les activités spirituelles proposées par le monastère Chökhor Ling n’ont d’autre but que celui d’offrir à chacun la merveilleuse opportunité de se rapprocher de la sagesse et de la paix du Bouddha.

Qu’il s’agisse des retraites bouddhistes traditionnelles ou des différents ateliers, les enseignements et les pratiques se veulent accessibles à tous de manière à ce que la transmission soit bien intégrée afin d'être une aide immédiate à la vie quotidienne des participants.

En ces temps bouleversés, le monde autant que nous-même n’ont jamais eu autant besoin de retrouver une source de vie authentiquement pure, dépourvue d’asservissement dogmatique.

Si le chemin nous est montré, c’est à nous de le parcourir en toute liberté. Belle rentrée !


Édito - Losar 2019

En cette époque de grands bouleversements, il revient à chacun la charge de prendre un soin particulier à la préservation de l’expression pure du Dharma. Pour cela, nul besoin de grandes démonstrations ni d’éloquents discours mais plutôt d’exemples d’intégrité et d’authenticité. Les monastiques porteurs de la noble robe du Bouddha et détenteurs des vœux sacrés engagés en leur propre conscience, doivent avoir la capacité d’élever sur leurs fronts la couronne d’une irréprochable conduite. Quant aux laïques, ils trouveront davantage d’intérêt à l’écoute et à la mise en pratique des enseignements qu’ils ont la grâce de recevoir. Le titre de bouddhiste ne se brandit pas seulement comme une bannière de gloire au regard du monde, mais se conserve à l’abri du silence et de l’humilité d’un cœur fervent et sans détours.

Belle nouvelle année du Cochon de Terre à tous et Joyeux Losar. Tashi Delek !

Ven. Davina Gelek Drölkar


Chökhor Ling fête le Losar 2018

Année du Chien Jaune de Terre

Le 16 février prochain, nous entrons dans l'année dite du Chien de Terre selon la tradition tibétaine. Le Losar est considéré comme la fête la plus importante qui nous fait franchir le seuil de la 2145e année, équivalant pour nous à 2018.

Le monastère Chökhor Ling propose à ses adhérents de se réunir le samedi 17 février de 10h à 12h pour le Losar du Roi et du monde. De 14h30 à 18h : enseignement ayant pour thème “Créer une vie nouvelle”.

Dimanche 18 février à 9h : Losar des protecteurs : Puja de feu, invocations des divinités protectrices. Dédicaces finales.

Cette commémoration du Losar 2018 sera dédiée au retour à la paix dans toutes les consciences du monde par le développement de la compassion et de l’altruisme dans la conscience de chacun. Les personnes qui le souhaiteraient pourront faire des dons pour les enfants pauvres et leurs familles réfugiés en Inde. C'est une occasion très auspicieuse pour commencer une nouvelle année spirituelle dans le rayonnement du partage et de la générosité.


Édito - Losar 2018 (16 au 18 février) nouvel an tibétain 2145

Le Chien de Terre marque le territoire de 2018 d’une empreinte de justice : les règles du jeu de la vie devront être respectées en toutes circonstances. Prudence et circonspection seront de mise. L’année sera placée sous la protection de tout ce qui incarne la famille au sens le plus large, fidélité et loyauté seront à l’honneur. Le chien symbolique relié à l’élément Terre préserve et renforce la patience, l’esprit dynamique et pratique, l’ordre dans toutes les structures et le sens de la réalité.

À toutes et tous nous souhaitons une belle année remplie de qualités.


Conférence au Salon Bien-être Médecine douce et thalasso à Paris

Le 30 janvier à 12h30 : Conférence sur les pouvoirs de l’esprit sur le corps et la vie par Ven. Davina Gelek Drölkar.

http://www.salon-medecinedouce.com/programme-des-conferences/visiteur_programme_conf/

Paris, porte de Versailles, hall 6 : Salon Bien-être Médecine douce et thalasso 



1   2   3   4   5   Suivant