Chökhor Ling

Très Vénérable Mogchok Rinpoché

en septembre 2012 en septembre 2012 dans le parc de Chökhor Ling devant le stupa de Chökhor Ling



Présentation

Le Très Vénérable Mogchok Rinpoché est un maître tibétain détenteur des lignées Shangpa Kagyu et Gelugpa. À l’âge de 3 ans, il a été reconnu comme la réincarnation de Mogchokpa Rinchèn Tseudru, grand yogi dont la lignée remonte au XIe siècle.
Mogchok Rinpoche a étudié au monastère de Drepung et à l’Université bouddhique de dialectique de Dharamsala, fondée par Sa Sainteté le Dalaï-Lama. Cette université forme en deux cycles des enseignants experts en philosophie bouddhique. Rinpoché a obtenu les deux diplômes.
Outre ce cursus traditionnel, Rinpoché a reçu de nombreux enseignements des plus grands maîtres des traditions tibétaines dont Sa Sainteté le Dalaï-Lama, Kirti Tsenshab Rinpoché, Darma Lochoe Rinpoché, Lati Rinpoché, Berou Kyentse Rinpoché et Sa Sainteté Sakya Trinzin. Pratiquant rimé (non sectaire), Rinpoché transmet l’enseignement authentique du Bouddha.
Depuis son arrivée en France en 1999, Rinpoché transmet la philosophie du bouddhisme au sein des associations fondées sous son impulsion par ses disciples et étudiants français à Paris, Marseille, La Rochelle, Narbonne, Mont-de-Marsan. Les activités de Mogchok Rinpoché ont pour but de permettre la diffusion des paroles de sagesse du Bouddha, afin de redonner confiance au monde par l'utilisation de l'altruisme et de la bienveillance.
Rinpoché participe également à une formation de troisième cycle sur l'accompagnement des mourants à l'hôpital de La Timone, à Marseille.
Très apprécié par ses étudiants, Rinpoché est réputé pour son habileté à enseigner le Dharma et à rendre intelligibles les sujets les plus complexes.

www.mogchok-rinpoche.fr

La lignée Mogchok-pa

Le premier à porter le titre de Mogchok Rinpoché naquit au Tibet central. Il fut le disciple principal de l'accomplit Kyoungpo Neldjor. Celui-ci lui confia la totalité des enseignements de la Lignée Shangpa dont les enseignements secrets des Dakînis qui devaient être transmis à un seul disciple pendant sept générations.